Formation des inspecteurs de l’enseignement élémentaire et de l’éducation préscolaire au Sénégal : évaluer pour accroître leur efficacité dans le système éducatif

  • La recherche03 en Education

Resumo

L’évaluation de la formation des inspecteurs de l’enseignement au Sénégal se justifiait par la nécessité d’évaluer les formations puis, par la culture de l’évaluation qui encadre les politiques publiques et enfin, par le contexte de l’école sénégalaise à la recherche de la qualité. Parmi les recommandations/suggestions faites, la mise en cohérence de cette formation avec les réalités du terrain semble contenir toutes les autres préoccupations.
Dans cet article, les propositions d’amélioration, soutenues par des références théoriques, vont dans le sens du renforcement de la professionnalisation en intégrant, « dans un même mouvement, l'action au travail, l'analyse de la pratique professionnelle et l'expérimentation de nouvelles façons de travailler » (Wittorski, 2009). Il s’agit d’une professionnalisation des lieux, du contenu et des intervenants qui vont permettre la professionnalisation des interventions de l’inspecteur.
Il reste bien entendu que la mise en oeuvre de ces propositions entraîne une révision du plan de formation, des textes réglementaires relatifs à l’organisation de la formation et du choix des formateurs. Le changement le plus attendu reste celui des interventions qui vont réconcilier les inspecteurs et les enseignants au profit de la qualité des enseignements/apprentissages et de la gestion du système éducatif.


Mots-clés : Inspecteurs, professionnalisation, didactique professionnelle, ingénierie professionnelle, alternance, éducation comparée.

Publicado
2020-06-01
Seção
Artigos